Rechercher sur cd1d.com...
Afin de faire peau neuve, votre site sera en maintenance à partir du 19/12/2018.
Label

Ferarock

LE PROJET FERAROCK

La FErarock (Fédération des Radios Associatives Rock) ; ce sont 24 radios réparties un peu partout en France (et 4 cousines belges et canadiennes).

Identité: La FERAROCK regroupe des radios associatives qui ont pour finalité commune de diffuser principalement les musiques actuelles en émergence ou peu exposées sur les radios nationales. Elles accordent un regard particulier à la scène française et à l’espace Francophone. Ces radios fondent leur engagement sur des valeurs partagées : une libre expression et participation de leurs adhérents, l’attachement au tissu local culturel et social et à la notion de diversité musicale et culturelle.

Objectif 1 : Représenter ses membres auprès des instances professionnelles et des acteurs institutionnels

Objectif 2 : Promouvoir l’identité culturelle et artistique des radios associatives musiques actuelles

Objectif 3 : Soutenir la scène musiques actuelles française en émergence ou peu médiatisée
Objectif 4 : Mutualiser les moyens entre les radios associatives musiques actuelles

L'histoire

Au début des années 90, il existait un festival, bilan annuel de la scène française : les Etats Généraux du Rock ". Lors de l'édition 91 à Montpellier, une rencontre de 6 radios 666 (Caen), Béton (Tours), Dio (St Etienne) ; Eko (Montpellier) Primitive (Reims) et FMR (Toulouse) montre qu'elles travaillent d'une manière similaire, aussi bien dans la programmation que dans le fonctionnement général avec un nombre important d'animateurs bénévoles. Il eut été dommage de rester chacun dans sa région, ces six pionnières ont donc décidé de travailler ensemble.
A la fin de cette année 91, la FERAROCK comptait déjà 18 radios. Au cours de ces dix ans, de nombreuses radios sont arrivées, quelques-unes sont parties parce qu'elles ne collaient plus vraiment avec les " idées " de la FERAROCK.

Qu'est ce qu'une radio FERAROCK ?

Etre FErarock, c'est diffuser du "rock" au sens le plus large du terme : du hardcore à l'electro, du rap au blues, de la noise à la pop, du reggae au métal… Les radios de la FERAROCK passent ce qu'il leur plait : qu'il s'agisse de superproductions internationales ou de la nouvelle démo d'un groupe du coin. Ces derniers peuvent être en aussi forte rotation que les premiers. Le rôle premier des radios FERAROCK est d'amener le public à la découverte d'artistes qui ne sont pas encore médiatisés.
Les antennes des radios FERAROCK ne sont pas forcément ludiques ou faciles, elles ne respectent pas les règles qui font le "succès" des stations commerciales, il est souvent difficile de siffloter tous les morceaux qu'elles programment...Elles sont des radios alternatives.

Comment devient-on une Radio Férarock ?

Une radio qui souhaite faire partie de la fédération doit exister depuis un an dans le format que l'on définit ci-dessus. Après l'envoi de son dossier, la radio est " parrainée " par la radio FERAROCK la plus proche. Nous apprécions son travail grâce à des contacts avec les intervenants rock de sa ville. Si la radio semble répondre aux attentes, ses responsables sont invités lors d'une Réunion Générale où après présentation et étude, l'ensemble des radios présentes accepte la candidature ou non.
Les radios gardent le contrôle de leur programmation et de leur grille des programmes. Il leur est simplement demandé de donner un créneau hebdomadaire d'une heure.

Les actions de la Férarock :

Si l'action de la FErarock devait se résumer en buts de la FErarock, elle serait d'abord de diffuser la musique que l'on aime sans compromission, et ensuite que les radios puissent continuer à la faire.

D'un point de vue pratique, Les actions de la FERAROCK sont :

- éditer deux classements : Le XXX de France compile mensuellement des œuvres dont les auteurs sont francophones, quelque soit le style, le support, la langue. Le second est publié dans une revue professionnelle et classe les albums de tous styles et toutes provenances.

- Les partenariats : depuis quelques années des actions promotionnelles ont été mises en place. Contre un échange de visibilité, les radios de la FERAROCK soutiennent des nouvelles productions, des tournées avec une présence accrue sur les antennes. Ces actions vont jusqu'à la diffusion d'une émission spéciale en fin de semaine (diffusion d'interview, live,….). La FERAROCK est partenaire de nombreux festivals d'envergure nationale voir internationale comme les Transmusicales de Rennes, le Printemps de Bourges, Le FIP de Benicassim, le festival de Dour.

- L'Echange : La notion d'échange est importante au sein de la FERAROCK. Il y a d'abord échange d'idées, de relations…Ensuite, il y a échange de programmes qui permettent de faire connaître les forces vives, les événements des autres régions. L'augmentation de ces échanges est un des points à développer. Enfin l'échange de productions locales est celui qui marche le mieux, les groupes d'une région savent qu'ils pourront trouver échos sur les ondes des radios de la FERAROCK.
Les connections entre radios sont en constant développement ces derniers mois.

- LA Défense et représentation des radios : La FERAROCK représente et défend les radios rock auprès de toutes les personnes, de tous les organismes proches du (ou en phase avec) le milieu rock. Un représentant de la FERAROCK a ainsi fait partie de la commission ministérielle qui a étudié les rapports entre l'industrie du disque et les radios. La FERAROCK doit développer les demandes auprès des institutions, des pouvoirs publics, des ministères et plus généralement de tous les acteurs de communication pour rechercher des collaborations et obtenir des aides spécifiques aux radios rock.

- Le label de Radio de Découverte : Nous nous sommes battus et nous nous battrons à nouveau afin d'obtenir et de mettre en place un label de qualité proche du label " Art et essai " dans le cinéma. Ce label doit avoir comme objectif de favoriser la curiosité des radios associatives en les aidant (financièrement, techniquement,…) à prendre des risques dans leur programmation (dans tous les styles musicaux) et de s'éloigner des formats des radios commerciales.

Les plus, les moins

- les plus :

Les radios se sont professionnalisées au cours des années. L'informatique joue une grande place que cela soit dans la diffusion, la conception, les programmes. Cependant il règne encore un certain " esprit punk " qui fait que l'énergie, l'envie de faire reste prioritaire face à une technique souvent aseptisante. Les radios de la FERAROCK restent parmi les plus proches de l'esprit qui régnait à la création des radios libres de 1981.
Sans être vraiment des radios de " pays ", les radios de la FERAROCK ont obligation de travailler avec les interlocuteurs de leur région. Cela leur confère une force, une reconnaissance au niveau régional que ne peut avoir aucun réseau national. De par leur volonté de découverte les radios de la FERAROCK sont souvent au départ de la carrière d'artistes, de groupes. Nous donnons souvent en exemple l'idée de représenter la carrière d'un artiste comme étant la construction d'une maison. L'artiste construit quasiment seul les fondations de sa carrière. Nous sommes dans les premières briques qui permettront de construire les murs.

- Les moins :

Les radios vivent avant tout grâce au FSER (Fonds de Soutien à l'Expression Radiophonique) et sans tomber dans le misérabilisme, ses moyens sont forcément limités. Les radios ont souvent développé des actions pour accroître leur financement : studio-école, organisation de concerts, de festivals,…
La reconnaissance au niveau national est encore à développer chez certains de nos interlocuteurs. Nous ne devons pas être uniquement un outil marketing via un ou deux classements. Ce problème de reconnaissance est avant tout parisien… Ce souci est inexistant dans les villes ou les radios sont présentes...

Facebook