Écouter la radio
Rechercher sur cd1d.com...
Label

C'est Pas Des Manières

Créé en 1992, le collectif C'est Pas Des Manières est un groupement de professionnels du spectacle qui échangent leurs compétences et leurs outils pour défendre des projets musicaux.

Le pari de l'indépendance

C'est Pas Des Manières s'est constitué à l'origine autour d'une dizaine de musiciens et techniciens, issus de groupes lyonnais de rock revendicatif comme JoStaline ou encore Les Porcs. Les membre du collectif ont développé la structure au fil des années avec la volonté de se payer leur outils de travail, vivre de leur métier, tout seuls (Christophe Jacques, co-fondateur, musicien et ingénieur du son - sur France 3 en 2012).

Depuis 2005 le collectif s'est doté d'une équipe salariée qui compte aujourd'hui 4 personnes sur les missions d'administration, d'accompagnement de projet, d'action culturelle, de diffusion et de communication. L'équipe accompagne et développe au quotidien les projets des artistes du catalogue.

CPDM propose par ailleurs des services de portage administratif pour les entreprises culturelles et audiovisuelles, mais aussi la mise à disposition d'un local de répétition, la production discographique et des prestations techniques (régie d'évènement, sonorisation…).

Les musiques métissées

À la rentrée 2012 CPDM fête ses 20 ans au compteur. Dans le rétroviseur: de belles aventures musicales avec Fun Carmen, Fred Oscar, They Call Me Rico, ou encore Leitmotiv Blastik Pertran (et bien d'autres…). À cette occasion, le collectif fait le choix de proposer dans son catalogue des projets dont le dénominateur commun est le métissage musical.

Le collectif prend alors une nouvelle orientation artistique avec un catalogue qui fait la part belle aux musiques du monde. Au programme: de la chanson World Acoustique avec Soulaÿrès ou encore La Bande-Annonce, les influences sud-américaines de Vidala, le groove afro-latin de Monoloco System ou la rencontre du conte africain et de la soul music avec les spectacles Pat Kalla, Conte & Soul et La Légende d'Eboa King.

Facebook