Écouter la radio
Rechercher sur cd1d.com...
Artiste

Filastine

Les étoiles les plus brillantes, dans les nuits les plus sombres...

C'est par ces mots que Alejandro González Inárritu, en 2006, dédiait à ses deux enfants son film Babel, qui au delà d'une accumulation de coïncidences nous montrait à quel point les humais peuvent s'éloigner les uns des autres, pour de simples questions de language, de cultures, et l'instant d'après se rapprocher pour sauver une vie, survivre ou s'entraider. L'univers de Filastine puise ses racines dans ces différences qu'à défaut d'ignorer, on peut parfois simplement comprendre et accepter.

Longuement résident à Seattle et Barcelone, voyageur infatigable, activiste social, musical, artistique, maître percussionniste friand de battucadas noisy et de happening culturel, fervent défenseur de la pluralité des cultures, Filastine passe par un grand mélange de musiques traditionelles, de hip hop et d'électro pour diffuser ses messages. Dans ses processus de création, il remet en question les canons de la production musicale, cherchant avant tout la spontanéité, quitte à provoquer d'improbables rencontres de musiciens, instrumentistes ou chanteurs.

Pour simplifier, imaginez qu'au lieu de produire votre album dans un studio, enfermé, vous réduisiez cette période de mix au strict minimum, et que vous utilisez votre temps libre pour jouer dans tous les lieux alternatifs du monde, en rencontrant à cette occasion des centaines d'activistes, d'organisateurs bénévoles, de jongleurs, danseurs, vidéastes, etc...