Rechercher sur cd1d.com...
Album

Oh Yeah Baby...

Description

3ème album solo du Magnifique (5ème long format, avec les deux Hamlet), 4 ans après un Kinky Attractive Muse qui s'était vu décerné par Rubin Steiner le titre de "Meilleur Album de l'année". Guy Darol, auteur et docteur ès Franck Zappa, avait également bloqué sur "ses subtilités mélodiques dignes de colossaux tels que Brian Wilson, Syd Barrett ou encore Burt Bacharach". Rien que ça...

Dans ce Oh Yeah Baby..., Robert continue son chemin entamé en 1999 en tentant comme toujours de se réinventer, ne cessant pas de redéfinir une identité musicale en mutation permanente. Son aire de jeu est ici tellement vaste, que l'étroite case électro/hip hop dans laquelle il avait été "rangé" a littéralement explosé :

-avec "Hello Malo", on découvre la beauté d'une ballade pop scratchée, avec le refort de Birdyben à la guitare ;

-l'entêtant Nina est un hymne punk métronomique et romantique tout droit sorti d'un teen-movie américain, qui rend un peu hommage à Fred Chichin, même s'il a été composé avant sa disparition ;

-le début de Reulf nous trompe avec son faux air de hip hop abstrait, triste et gai, jusqu'à ce que l'entrée de la guitare d'Olivier Mellano nous entraîne vers un magma noisy tendance shoegazing ;

-totalement atypique, Bad'Z Pixel a le groove hypnotique du meilleur de Bpitch Control et la basse slappée la plus hystérique de l'électro depuis le "Jack Your Body" des Rythmes Digitales... pas étonnant que Laurent Garnier ait craqué dessus ;

-Twenty Eight Love Song est un titre totalement schizophrène où sont conviés Lou Reed, un marimba guatemaltèque, Public Enemy et Rage Against The Machine (pour la guitare sachant scratcher) ;

-Conçu à l'origine comme un simple interlude Oh Yeah Baby... soutient finalement la comparaison avec un excellent titre de Kid Koala, tout en réhabilitant le terme "jazzy" pourtant passé de mode ;

-La Route du Rob permet de réunir les rappeurs Arm (Psykick Lyrikah) et Iris (Soul Sodium, un maxi avec Para One, plus d'innombrables perles ça et là) pour un exercice de style inédit : la chronique éthylique d'une soirée du Magnifique ;

-en plus d'être la suite de Buzz In My Head (un titre extrait de son premier album) No Buzz Anymore est l'archétype du hip-pop hybride et mélodique que Robert s'est inventé, avec en bonus une bonne couche de guitares saturées qui préparent le terrain pour la suite...

-Il aurait pu l'intituler Casse-toi connard, mais c'était déjà pris... Robert fantasme depuis longtemps sur le fait de reprendre Led Zeppelin, mais il n'est pas encore passé à l'acte. Il était donc temps qu'il compose Ma Main dans ta Gueule, puisant chez Page & Bonham l'énergie nécessaire pour atteindre un finish prog-metal d'anthologie où Olivier Mellano et Thomas Poli croisent le fer de leurs cordes ;

Released on ...

01 Hello Malo03' 01"
02 Nina03' 31"
03 Reulf04' 05"
04 Bad'Z Pixel03' 15"
05 Twenty Eight Love Song03' 51"
06 Oh Yeah Baby01' 31"
07 La Route du Rob03' 32"
08 No Buzz Anymore03' 14"
09 Ma Main dans ta Gueule04' 41"
10 It's So Sad01' 53"
11 No Wasting Time04' 21"
12 Anges Recyclés08' 42"
Légende de la liste de lecture :
  • Vidéo
  • Complète
  • Extrait

À découvrir

Ceux qui ont achetés cette œuvre ont aussi acheté