Rechercher sur cd1d.com...
Album

Istiklaliya

Description

Abordons, si vous le voulez bien, la géométrie dans l’espace. Celle qui consiste à étudier dans un espace à trois dimensions les objets initialement définis dans la géométrie plane.
Considérons ici trois amis. Posons qu’ils se rencontrent à New York au début du siècle et décident d’associer leurs trois pratiques instrumentales en radicaux libres. En se penchant sur l’évolution de l’ensemble ainsi formé, qu’ils appellent Aufgang, nous n’aurons pas besoin d’une longue démonstration pour prouver l’infini des possibilités qu’il recèle.
Le trio, fondé dès le départ sur l’égalité de ses membres, ne se fixe pas d’objectif formel. Il s’attache plutôt à mettre en pratique une interaction toujours renouvelée. Evidemment, la formation est inédite, et par tant livrée à elle même dans une liberté totale qui n’a pas d’aune à laquelle se mesurer. De ce risque vient sa beauté et sa puissance. Tout est à conquérir, rien n’est inaccessible, l’inconnu est sa destination préférée.
Aufgang, pour bouger les lignes de fuite, transcende son instrumentarium. De ce corpus organique, ils tirent une musique cousue main, profondément humaine. Cet artisanat jubilatoire tisse des liens entre les matières, unifie avec maîtrise acoustique et électronique et rapproche les époques avec aplomb. Les pianos ancestraux groovent plus qu’un séquenceur, les synthétiseurs sont antédiluviens, la batterie nous sème entre métal et peaux. Ils sont peut-être les premiers passeurs accomplis et décomplexés entre différentes manières de faire que jusqu’à présent on empilait, au mieux. Aufgang transcende les époques pour remettre l’ancien au goût de demain.
Leur énergie se nourrit de la communion du jeu. Ils effectuent un mouvement de va-et- vient incessant entre studio et live, entre composition et improvisation collectives. Ils écrivent ainsi un nouveau langage, qui leur est propre, véritable déclaration d’anticonformisme. D’où ce second album beaucoup plus direct et spontané que l’album et l’EP précédents. Il se nourrit des effets de surprise de leur travail d’explorations, qui produit par exemple l’incorporation nouvelle, ça et là, de voix.
Ce système libre se positionne, entre démocratie et anarchie, au juste équilibre de la liberté collective. Leur organisation en appelle à la fois à la spontanéité, au contrôle et à la détermination. Ils peuvent ainsi se sublimer dans le partage et l’amitié.
Rami, Aymeric et Francesco se connaissent depuis maintenant longtemps et leur premier live date de 2005, huit ans déjà. C’est un long chemin parcouru ensemble, mais la soif de découverte de ces trois hyperactifs les pousse à toujours regarder vers l’avant. Alors que vous écoutez leur second album, ils se projettent déjà vers le suivant. Si leur son est aujourd’hui beaucoup plus proche de l’idéal qu’ils s’en font, ils ne doutent pas de pouvoir encore l’améliorer.
Evidemment, le total est supérieur à la somme des parties et la richesse de cette équation leur permet de se dépasser en une longue ascension épique. On pourrait représenter Aufgang sous la forme d’un trio équilatéral à angles droits, figure géométrique impossible symbolisant un son qui n’existe pas encore, le son de demain. Et pourtant, au terme de cette démonstration, ils parviennent, inFiné, à la quadrature du cercle : l’impossible s’accomplit à vos oreilles. CQFD

Released on ...

01 Kyrie04' 57"
02 Balkanik05' 46"
03 Ellenroutir03' 36"
04 Vertige05' 27"
05 Abusement Ride04' 35"
06 African Geisha07' 16"
07 Diego Maradona07' 39"
08 Stroke03' 08"
09 Rachael's Run08' 05"
En rupture de stock

LP1

01 Kyrie04' 57"
02 Balkanik05' 46"
03 Ellenroutir03' 36"
04 Abusement Ride04' 35"
05 African Geisha07' 16"
06 Stroke03' 08"

LP2

01 Vertige05' 27"
02 Diego Maradona07' 39"
03 Rachael's Run08' 05"
04 Ouverture04' 07"
Légende de la liste de lecture :
  • Vidéo
  • Complète
  • Extrait

Facebook

Ceux qui ont achetés cette œuvre ont aussi acheté